SIT - HUG : Actualités syndicale - Juillet 2020

Intérimaires engagé-e-s en postes fixes

La lutte syndicale paie ! Après avoir dénoncé pendant des années le manque d’effectifs aux HUG et le recours excessif aux intérimaires, la direction a annoncé la stabilisation de 200 intérimaires qui seront engagé-e-s avec des contrats fixes. Lancement d’une pétition pour la valorisation des salaires des métiers des soins et d’entretien Le SIT a lancé, avec le SSP, une pétition pour exiger du Conseil d’Etat une revalorisation immédiate et substantielle des salaires pour les métiers des soins et d’entretien. Cela fait plusieurs décennies que les travailleuses et travailleurs du secteur de la santé attendent que soient reconnues les responsabilités accrues, les formations plus exigeantes, les aspects de pénibilité et de risque, ainsi que les compétences spécifiques. Après l’abandon du projet SCORE de refonte des grilles salariales de l’Etat et du blocage de toute réévaluation de fonctions depuis plus de 10 ans, malgré de fortes évolutions dans ces professions, nous refusons d’attendre plus longtemps. Vieillissement de la population et complexification des prises en charge, évolution technologique, augmentation des délégations de compétences et de gestes ont fait considérablement évoluer les responsabilités des métiers soignant. De plus, des aspects de pénibilité comme les horaires irréguliers, le travail de nuit, ou encore la charge émotionnelle, ne sont présentement pas pris en compte. De même, le système actuel ne reconnait pas les compétences relationnelles pourtant indispensables aux soins. Durant la crise du Covid-19, le personnel des soins et d’entretien a travaillé sans relâche dans les différentes institutions de la santé, en prenant des risques tant pour sa santé que pour celle de ses proches. Il est temps d’accorder à ces professions, majoritairement exercées par des femmes, la reconnaissance salariale qu’elles méritent. Nous vous encourageons à signer et faire signer autour de vous cette pétition.

Prime Covid-19

De plus, nous n’avons cessé d’exiger une prime Covid pour le personnel tant auprès de la direction des HUG, qu’auprès du Magistrat de tutelle, Mauro Poggia.

Non au décompte imposé des heures supplémentaires (code 74)

Changements d’horaires abrupts, augmentation du temps de travail : le personnel a fait preuve d’une extraordinaire flexibilité durant la crise sanitaire. Toutefois, au lieu de récompenser le travail réalisé, la direction a décidé de s’attaquer au solde d’heures positives des collaborateur-trice-s. Le personnel qui a dû rester à son domicile, soit en raison d’une baisse momentanée des activités dans certains secteurs, soit car il s’agissait de personnes vulnérables, a été obligé de récupérer ses heures supplémentaires avant de pouvoir bénéficier d’un code spécialement conçu pour ces situations. Il n’est pas acceptable que l’employeur HUG ait obligé le personnel à éponger les soldes d’heures positives lorsqu’il a été forcé de rester à son domicile. Cela a créé, de fait, une inégalité de traitement entre des collègues qui ont pu récupérer des heures supplémentaires avant le Covid-19 - et ont donc pu être mis directement en congé sur le code 74-, et des collègues qui n’ont pas pu discuter du mode de récupération de leurs heures supplémentaires car elles n’avaient pas été épongées avant le Covid-19. Suite aux appels de collègues, nous avons sans cesse dénoncé cette pratique et rappelé à la direction qu’elle violait les directives internes en matière de reprise d’heures supplémentaires, ainsi que sa responsabilité d’employeur de fournir le travail. Nous avons lancé une pétition intersyndicale pour dénoncer cette pratique et exiger que les soldes d’heures positives demeurent reconnus lors d’un retour au travail. Pour signer la pétition en ligne :Cliquez ici

Application CONCERTO

Nous dénonçons le fait que cette application ne donne pas seulement les noms des personnes de référence, mais aussi les noms et photos de tous les employé-e-s des équipes des HUG à tout-e-s les patient-e-s hospitalisé-e-s- et à leurs proches. En effet, nous considérons que cette pratique contrevient au droit à la confidentialité et à la protection des personnes. Nous craignons que la divulgation des noms puissent mener à des délations ciblées injustifiées, des menaces ou harcèlement à domicile ou via les réseaux sociaux. Nous exigeons le retrait des noms, prénoms et photos des employé-e-s (hors référent-e-s) de l’application CONCERTO.

Projet de budget 2021

Le SIT défend les services publics et les conditions de travail dans la fonction publique, et il se bat pour que l’Etat garantisse les moyens nécessaires à des prestations de qualités. Compte tenu des velléités d’austérité budgétaire de la droite, la mobilisation de l’ensemble de la fonction publique à l’automne sera indispensable pour exiger des postes en suffisance et des moyens pour les services publics. La crise sanitaire a permis de rendre visible l’importance systémique des services publics. Nous lutterons pour un budget qui garantisse les ressources publiques, les prestations et la création d’emplois.

- 

PERMANENCES Nos permanences sont ouvertes à toutes et tous. Si vous avez des questions ou besoin d’un renseignement sur vos droits, vous pouvez nous joindre :

• Les mardis de 9h à 12h (permanence téléphonique : 022 818 03 00) • Les mercredis de 14h à 17h (permanence d’accueil dans nos locaux au 16, rue des Chaudronniers en Vieille-Ville)

Seule l’action collective permet d’obtenir des améliorations des conditions de travail : REJOIGNEZ-NOUS, ADHÉREZ AU SIT !

Adhérer au SIT permet de défendre collectivement vos droits et de faire remonter les problèmes que vous nous soumettez, notamment par une participation régulière de vos représentant-e-s au Conseil d’administration des HUG, à la commission paritaire des statuts des HUG et aux réunions syndicats-direction ; d’être soutenu-e individuellement, par exemple par un accompagnement aux entretiens de service ; d’avoir accès à une caisse de chômage à l’écoute de vos besoins directement au syndicat. Comme le SIT est un syndicat interprofessionnel, votre cotisation profite également à d’autres travailleur-euse-s plus précarisé-e-s. De plus, le SIT porte les combats syndicaux, comme par exemple la défense contre l’augmentation de l’âge de la retraite ou en faveur d’un salaire minimum. Enfin, si vous changez d’employeur, vous pouvez rester affilié-e-s au SIT.

Pour devenir membre : Cliquez ici Pour plus d’informations, n’hésitez pas à vous renseigner sur notre site http://www.sit-syndicat.ch



Campagnes