Le SIT décide de s’associer à l’Union syndicale suisse

Le SIT – Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travailleurs – a tenu son 13e congrès le samedi 6 juin 2009 à l’Université ouvrière de Genève. Il s’agissait d’un congrès extraordinaire qui avait pour sujet principal la question des liens que le SIT veut entretenir avec le mouvement syndical suisse. Après une période de trois ans d’observation au sein de l’Union syndicale suisse – principale organisation syndicale du pays – le congrès à décidé à une très forte majorité (67 oui, 2 non et 4 abstentions) de renforcer cette collaboration en devenant membre associé de l’USS. Cette voie de l’association a été préférée par 69 délégué-e-s contre 2 (et 4 abstentions) à celle de devenir membre à part entière.

Cette association avec l’USS n’enlève au SIT rien de son indépendance tant au niveau de ses principes, de sa pensée et de son action qu’au niveau organisationnel. Mais cela marque la volonté du SIT de prendre sa place au niveau national dans les débats qu’il mène déjà à Genève : lutte contre les inégalités, contre le chômage et pour le plein emploi, lutte contre les discriminations et pour la régularisation des sans-papiers, priorités données aux dossiers de l’égalité femmes-hommes, de la migration, de la libre circulation des personnes, de la protection contre les licenciements et pour l’introduction d’un salaire minimum légal. Le congrès a d’ailleurs adopté une série de résolutions sur ces points, avec avoir entendu une contribution du professeur José Ramirez sur la crise.



Campagnes