13ème jour de grève des employés de Partage !

13ème jour de grève des employés de Partage !

Aujourd’hui mercredi 4 septembre, 21 employés en EdS de l’association Partage, Cyclotris et employés de la Halle, en sont à leur 13ème jour de grève.

Les grévistes maintiennent leurs dénonciations et revendications :

Des conditions de travail délétères basées sur un management portant gravement atteinte à la personnalité des employés ; Des salaires de misère (2’800.- nets) ne permettant pas de vivre dignement à Genève et créant ainsi une précarité durable ; La sous-traitance de tâches de services publics, telle que la levée des déchets et encombrants dans plusieurs communes, à des emplois de solidarité impliquant la création d’un service public à deux vitesses.

Climat de travail délétère

Les négociations avec l’OCE concernant un audit de l’association Partage avancent. Cette enquête devra porter toute à la fois sur les conditions de travail, le management, la santé et la sécurité au travail et les atteintes à la personnalité que dénoncent les grévistes. Si le principe de l’audit a déjà été accepté par l’OCE lors d’une séance la semaine dernière, les modalités de cette enquête ainsi les organismes mandatés font toujours l’objet de discussions. Une nouvelle séance aura lieu mercredi 11 septembre. Le syndicat et les délégués remettent la pression sur le volet du climat de travail et des atteintes à la personnalité ainsi que sur l’indépendance des organismes mandatés pour l’enquête.

La ville de Genève complice

La ville de Genève fait partie des communes ayant un partenariat avec l’association Partage afin de ramasser, en Cyclotri, les encombrants (débarras) chez les particuliers et de nettoyer les points de récupération (centres de tri). Cela est effectué tous les jours du lundi au vendredi, par trois personnes en EdS de Partage. La ville se rend ainsi complice de cette sous enchère salariale puisqu’elle sous-traite des tâches municipales et l’utilisation d’EdS pour un salaire mensuel net de CHF 2’800.-. Interpellée à l’instar des autres communes, la Ville de Genève a accepté un rendez-vous avec le SIT et les grévistes mardi 10 septembre à 11h.

Les soutiens s’organisent

De nombreux acteurs politiques et sociaux s’intéressent de près à la situation des grévistes et de manière plus générale à celle des EdS. Des rencontres ont été organisées au syndicat avec ces différentes personnes et des discussions ouvertes ont permis aux grévistes de pouvoir exposer leur réalité de travailleurs précaires. Les premières réactions ne se sont pas faîtes attendre, les blogs et réseaux sociaux résonnent à présent de plusieurs soutiens publics. Nous invitons toutes personnes s’intéressant tant à la réalité de ces travailleurs qu’aux conditions humaines mise à mal par les emplois de solidarité à prendre contact avec le syndicat pour une rencontre avec les grévistes.

Le personnel en grève reste fortement mobilisé et déterminé !

Pour le SIT

Elodie de Weck, secrétaire syndicale Manuela Cattani, cosecrétaire générale

Tel : 022 818 03 00 Tel : 022 818 03 00

Communiqué de presse du 4 septembre 2013

Cliquez ici pour retrouver toute l’actualité sur la grève des EdS



Documents joints

Campagnes