Pour une redistribution des richesses plus juste !

La crise : mais quelle crise ?

Le PIB genevois a augmenté entre 2012 et 2013 de 4, 3 %.

Dans la Construction, la productivité a augmenté de 9 % entre 2007 et 2012 et les carnets de commandes sont pleins.

Le groupe Migros, plus grande entreprise dans le commerce de détail, a vu son chiffre d’affaires bondir de CHF 1,727 milliard (+ 6,9%) en 2013 pour s’établir à plus de CHF 26 milliards !

Plus généralement, le montant global des ventes de détails a atteint l’an dernier CHF 22, 870 milliards, soit une augmentation de 7,2 % par rapport à 2012 ;

Dans le secteur de l’hôtellerie, là encore la marche des affaires se porte bien puisque la Société des Hôteliers de Genève annoncé en 2013 avoir dégagé plus d’un milliard de francs de chiffre d’affaires par an.

Et la liste est encore longue ! Malgré ces chiffres éloquents, le patronat pleurniche ! Sous prétexte d’une crise qui n’existe plus, il refuse systématiquement toute augmentation de salaire et ainsi de redistribuer les richesses que vous contribuez à produire !

Résultats :

• pas d’augmentation dans le secteur de l’Hôtellerie-Restauration depuis 2011 où un salaire minimum de moins de CHF 3’410 perdure depuis 2008 ;

• des salaires indignes de moins de CHF 4’000 par mois dans le secteur du commerce de détail ;

• des salaires qui stagnent, voire reculent dans le secteur de la construction ;

• des augmentations misérables dans le secteur du nettoyage.

A ces politiques salariales inacceptables viennent s’ajouter l’utilisation massive du travail temporaire et à temps partiel, ainsi que la sous-traitance abusive dans plusieurs secteurs qui contribuent à précariser l’ensemble des travailleuses et travailleurs.

Vendeuse, serveuse, maçon, ou encore jardinier, peintre ou nettoyeuse, le patronat vous ment et vous exploite ! Il est temps de réagir !

SYNDIQUEZ-VOUS ET REJOIGNEZ LE SIT POUR LUTTER ENSEMBLE CONTRE LES ABUS PATRONAUX ET POUR DES SALAIRES DIGNES



Campagnes