Appel à la grève
Gros oeuvre : les patrons veulent la guerre !

La SSE lance une attaque sans précédent sur les conditions de travail des maçons, que ce soit au niveau national ou cantonal

Au niveau national avec :
• Des horaires de travail illimités : disponibilité 24h sur 24, 300h supplémentaires, davantage de travail du samedi et des journées de travail de 12 heures,
• L’obligation de travailler en cas de danger : suppression de la protection minimale en cas d’intempéries,
• Des réductions de salaire : perte de la catégorie salariale lors d’un changement d’entreprise,

Au niveau cantonal avec :
• L’explosion du travail temporaire : avec plus de 50% des travailleurs sur de nombreux chantiers du canton,
• La précarisation des travailleurs âgés : licenciés et repris comme temporaires,
• Aucune solution cantonale en cas d’intempéries : contrairement aux cantons de Vaud ou de Neuchâtel qui ont mis en place une protection cantonale,
• Une sous-traitance massive et crapuleuse : qui fait le nid du dumping, voire de la traite humaine.

Les employeurs sont prêts à tout pour amasser leurs bénéfices, sans plus aucune considération pour les travailleurs. Dans ce contexte, les maçons n’ont plus d’autre choix pour se défendre que de recourir à la

Grève générale
Dès le mardi 16 octobre à 6h30
À la Place des 22 Cantons

Pour tout renseignement :
Thierry Horner, syndicat SIT
Carlos Massas, syndicat Syna
José Sebastiao, syndicat Unia
Yves Mugny, syndicat Unia
Téléchargez ici l’appel à la grève



Documents joints

Campagnes