Des cactus pour Berset ! 65 ans : c’est non ! 10 milliards sur notre dos : c’est non ! Travailler plus : c’est non !

Ce 28 août, le Conseil fédéral a annoncé son message sur le nouveau projet de loi - soit l’AVS21 dont l’initiative est d’augmenter l’âge de la retraite des femmes à 65 ans ! Le message a été adopté par le Conseil fédéral.
65 ans c’est trop !
On ne lâchera rien.
Partagez cette vidéo !

Communiqué de presse – 4 juillet 2019
COORDINATION ROMANDE POUR LA GRÈVE FÉMINISTE ET DES FEMMES*

Des cactus pour Berset ! 65 ans : c’est non ! 10 milliards sur notre dos : c’est non ! Travailler plus : c’est non !
NON C’EST NON !

Le 14 juin dernier, des centaines de milliers de femmes* et d’hommes solidaires sont descendu.e.s dans la rue pour dénoncer un système patriarcal qui a fait son temps. S’il s’agit de la plus grande mobilisation politique de l’histoire récente, dont l’ampleur nous a toutes* et tous dépassé.e.s, c’est bien parce que les discriminations qui nous touchent pèsent toujours lourdement sur nos conditions de vie.

Le monde politique institutionnel a certes affiché un soutien de forme à notre mouvement, certain.e.s élu.e.s ont même défilé derrière nos banderoles, mais ce n’est pas suffisant. Ce que nous voulons dès à présent, ce sont des mesures concrètes qui reconnaissent notre travail de care invisible et nous permettent à toutes* de vivre dignement tout au long de notre vie.

C’est tout le contraire qui se dessine. Dans une allocution datant du 3 juillet dernier, le conseiller fédéral socialiste Alain Berset annonçait un nouveau projet de réforme des retraites, qui portera le nom d’AVS21. L’une de ces mesures centrales ? L’élévation de l’âge de la retraite des femmes à 65 ans. Pourrappel, les citoyen.nes suisses avaient déjà refusé la hausse de l’âge de la retraite des femmes lors de la votation sur PV 2020 en septembre 2017, et auparavant en 2005.Revenir ainsi à la charge moins de 2 ans plus tard pour tenter d’imposer de force une mesure antisociale est non seulement un scandale, mais aussi un déni pur et simple de démocratie !

Selon le gouvernement, cette mesure devrait rapporter 10 milliards de francs ! 10 milliards de francs sur le dos des femmes ! Alors qu’en matière de financement, elles subventionnent déjà largement l’économie suisse par le travail domestique réalisé gratuitement. Rappelons aussi que nous venons de voter une révision de la loi sur l’imposition des entreprises (RFFA) qui coutera plusieurs milliards de francs à la Confédération, aux cantons et aux communes avec des coupes budgétaires annoncées pour les crèches, les établissements de soin pour les personnes âgées ou les écoles. Des domaines où les femmes* sont majoritaires.
Pour faire passer ces nouveaux cadeaux fiscaux aux grandes entreprises, la RFFA prévoit 2 milliards pour l’AVS et durant la campagne on a tenté de nous faire croire que ce deal nous préserverait d’une hausse de l’âge de la retraite ! On se moque de nous ! C’est donc toujours les mêmes à qui l’on demande de faire des sacrifices au profit d’un tout petit nombre de grands actionnaireset patrons.

Pour faire passer la pilule et encourager les femmes proches de la retraite à travailler jusqu’à 65 ans, le Conseil fédéral propose 700 millions de francs sur neuf ans pour limiter la baisse des rentes. Lorsque l’on sait qu’une femme touche en moyenne une rente inférieure à celle d’un homme de 15’000 francs par année, ce montant est dérisoire.

Nous ne le répéterons jamais assez, nous nous opposons fermement à toutes propositions de l’élévation de l’âge de la retraite des femmes (et de l’élévation de l’âge de la retraite tout court). Nous ne voulons pas travailler plus pour vivre moins, mais bien travailler moins pour vivre mieux ! Nous sommes fortes, fières et solidaires et nous ne nous tairons pas tant que l’égalité dans les faits ne sera pas atteinte pour chacune* d’entre nous !

La Coordination romande
Téléchargez ici le communiqué



Documents joints

Campagnes